Catégories
Santé

Traiter ses troubles psychiques : faire appel à un psychologue clinicien

Si vous sentez mal dans votre peau, que vous êtes l’objet de stress permanent ou si vous sentez un mal-être en vous, le mieux est toujours d’aller consulter un psychologue. De toutes les manières pour régler ces troubles psychiques, vous devez les évacuer, en parler et le mieux c’est que ce soit un spécialiste qui vous aide à dépasser vos problèmes. Le psychologue, en général, est un médecin qui se spécialise dans le traitement des troubles du comportement présent chez certaines personnes victimes de traumatismes et sujet au stress et à la dépression. Mais dans beaucoup de cas le psychologue pourra aider son patient à dépasser ses craintes, dans le cas où ce dernier à des phobies qui l’empêche de vivre comme tout le monde.

Quel genre de « psy » consulter ?

Il n’est pas rare que les gens assimilent à l’appellation « psy » les psychologues, les psychiatres, les psychanalystes, etc. Mais si vous êtes sujet à des troubles du comportement, stress dépression et autres, le mieux est de s’adresser à un psychologue clinicien. Il faut savoir, avant d’aller voir son psychologue clinicien, que ce dernier ne prescrit pas de médicament. En effet, un psychologue clinicien est une personne diplômée en psychologie clinique, c’est-à-dire que c’est un spécialiste des pathologies mentales. En d’autres termes, il a des connaissances en psychiatrie et en psychanalyse et aide ses patients à résoudre leurs troubles du comportement à l’aide d’exercice et non avec des médicaments conçus par les industries pharmaceutiques.

Que fait-on lors d’une séance avec un psychologue clinicien ?

Aller consulter son psychologue clinicien aide un patient à avoir un espace de parole, durant lequel il pourra se confier à son psychologue. Il appartiendra au psychologue clinicien d’interpréter les soucis de son patient grâce aux révélations qui lui seront faites. Il faut donc que vous gardiez à l’esprit que le psychologue clinicien sera une fenêtre qui vous permettra de faire une introspection de votre for intérieur. Lorsque l’on va voir son psychologue clinicien, c’est le premier pas vers la guérison de son mal-être, le psychologue est présent pour écouter les difficultés rencontrer par son patient dans son quotidien. Le psychologue clinicien vous fera alors faire des exercices pour vous faire retrouver votre confiance en vous et vous prodiguera des conseils pour surmonter et résoudre vos problèmes d’ordre psychiques.

Comment choisir un bon psychologue clinicien ?

N’oubliez jamais que le traitement de vos problèmes ne peut se faire que si vous êtes suffisamment ouvert avec votre psychologue. Ainsi, vous devez être à l’aise avec votre psychologue clinicien, c’est donc le premier critère que vous devriez rechercher avant de poursuivre les séances de travail avec lui. Un psychologue clinicien doit avoir effectué cinq années d’études avant de devenir praticien, mais la formation ne suffit pas, car l’expérience est un atout majeur pour être un bon psychologue, il est conseillé de jeter un regard sur la notoriété du psychologue que vous comptez consulter. Et enfin, n’hésitez pas à comparer les prix proposés par les différents cabinets réputés.

Le déroulement d’une séance chez le psychologue clinicien

Le psychologue clinicien a été formé pour résoudre de manière individuelle les problèmes psychiques de leurs patients. La séance de travail doit donc se dérouler en privé, c’est à dire en tête à tête entre vous et le psychologue. Le psychologue s’efforcera alors de vous examiner, de comprendre votre histoire pour déterminer les causes profondes de votre mal-être. Il s’avère que consulter un psychologue clinicien est plus sain que de se droguer continuellement avec des substances chimiques qui risqueraient, sur le long terme, de détériore votre santé physique et même mentale.

Catégories
Santé

Les atouts d’un ioniseur d’air

Dans une atmosphère de plus en plus polluée, nous avons besoin des bienfaits d’un ioniseur d’air pour se prémunir des maladies et des allergies générées par l’air vicié. Cet appareil possède de nombreux avantages.

L’ioniseur pour traiter rapidement l’air d’une pièce

Un ioniseur diffuse des ions négatifs dans l’air. Ces ions sont libérés pour ensuite se coltiner et se lier avec toutes les particules indésirables qui se trouvent dans la pièce pour les piéger et les faire tomber au sol. De cette manière, le traitement de l’air ne se passe pas à l’intérieur de l’appareil mais directement là où il va être respiré par les occupants. Donc, l’air qui se trouve dans une chambre avec ioniseur est traité ensemble. Cette méthode de neutralisation rapide des éléments toxiques et insalubres permet d’offrir rapidement un air agréable et sain à respirer.

Facile à entretenir

L’ioniseur d’air ne fonctionne pas par filtrage. Les poils, les pollens, les poussières, les acariens, les moisissures vont tomber par terre et ils seront éliminés à chaque nettoyage de maison que ce soit par balayage ou par passage d’aspirateur. De ce fait, il n’a ni filtre à nettoyer ni filtre à changer. Ce qui le rend également facile d’utilisation.

Un appareil moins bruyant

Le bruit est une autre forme de pollution, la fameuse pollution sonore qu’il faut combattre car elle peut vous gêner, gêner vos voisins. En effet, elle peut causer une mésentente entre vous et votre voisinage. De ce côté, l’utilisation d’un ioniseur d’air est rassurante car il est silencieux. Une qualité fortement requise surtout quand l’utilisateur souhaite le placer dans sa chambre à coucher.

L’ioniseur d’air pas cher

Le purificateur d’air par ionisation est moins cher qu’un purificateur d’air par filtration. C’est un argument de taille surtout pour ceux qui recherchent un petit appareil à emporter pendant les vacances ou les déplacements professionnels.

Catégories
Santé

Qu’est-ce qu’un laboratoire de biologie médical ?

Chaque année, on enregistre de nouvelles évolutions d’un point de vue médical. Ces dernières sont le fruit d’un travail acharné qui finit par porter ses fruits. Ces résultats incroyables sont obtenus dans un cadre de travail sain et optimal et il s’agit notamment des laboratoires de biologie médicale. C’est un lieu adéquat où on trouve le matériel qu’il faut afin de travailler dans les meilleures conditions. Toutefois, c’est aussi un lieu qui se doit d’être sain et aseptisé et surtout remplir toutes les conditions qui font l’efficacité de ce type de lieu.

Les différents types de laboratoires

Il existe trois types de laboratoires selon le fait que vous travaillez dans le cadre privé ou le cadre public.

· Les laboratoires polyvalents
Les laboratoires polyvalents sont ouverts au public. Ils sont souvent présents dans les hôpitaux. C’est le lieu où les patients viennent se faire des prélever des échantillons de sang, d’urine ou de tout autre type de fluide pour analyses sous prescription médicale.

· Les laboratoires spécialisés
Les laboratoires spécialisés sont aussi ouverts au public. Toutefois, ces dernières sont conçues pour des cas spéciaux et très rares. Dans ce cas de figure, le patient est souvent sous surveillance pendant toute la durée des examens.

· Les laboratoires privés
Comme le nom l’indique, c’est un type de laboratoire qui n’est accessible que pour certaines personnes. On y fait notamment des tests d’une grande complexité. Les laboratoires privés sont aussi les plus équipés. On y trouve notamment les équipements les plus sophistiqués en la matière.

Les différentes phases d’une analyse médicale

Les laboratoire d’analyse médicale sont les lieux où se font les plus grandes découvertes en matière médicale. Ces derniers disposent de tous les éléments permettant de faire des analyses médicales, mais aussi des batteries de tests qui permettent notamment de mettre sur pied des vaccins et des sérums. Toutefois, une analyse médicale se fait sous différentes phases.

En premier lieu, il y a la phase préanalytique. C’est durant celle-ci qu’est examiné l’état du patient, que sont prélevés les différents échantillons et est effectué leur enregistrement. S’agissant des prélèvements, il peut s’agir d’un prélèvement, de sang, de peau, de selle, d’urine ou encore de sperme. Ces derniers contiennent les éléments qui permettront d’avoir une idée de votre état de santé.
En deuxième lieu, il y a la phase analytique. C’est la phase où se font les différentes analyses.

En troisième lieu, il y a la phase postanalytique qui correspond aux résultats obtenus suite aux analyses.

Catégories
Santé

Comment prémunir son enfant de la scarlatine ?

La scarlatine est une maladie infectieuse rare, bénigne et peu contagieuse. Elle atteint essentiellement les enfants de 5 à 10 ans et nécessite un traitement adéquat afin de se protéger de complications graves. Ces quelques conseils protègeront votre enfant de cette affection.

Apprendre l’hygiène à son enfant

L’éducation à l’hygiène de votre enfant est importante pour lui éviter la scarlatine ou toute autre maladie contagieuse. C’est à vous de lui apprendre dès le plus jeune âge à se laver les mains avant de manger, après avoir été aux toilettes, en arrivant à la maison, après avoir joué, fait du sport, etc. Ainsi, laver ses mains régulièrement dans la journée deviendra une habitude voire un réflexe chez votre bout de chou.
Ces gestes simples permettent de protéger efficacement votre petit des affections bactériennes et virales, vu qu’il mettra souvent ses mains à la bouche au fil de la journée. Cette habitude doit être acquise par votre bout de chou dès qu’il sera en âge de le comprendre et de le faire tout seul.

Ne pas utiliser des objets ayant déjà servis

Votre enfant non immunisé qui va à l’école est exposé à la scarlatine, car passé l’âge de 2 ans il ne possède plus les anticorps qu’il avait acquis grâce au placenta durant la grossesse. En effet, cette maladie se transmet facilement dans l’air à l’aide de postillons émis par la bouche du patient. Comme la salive contient des toxines, il vaut mieux recommander à votre enfant d’éviter les divers objets qui ont été mis en contact avec la bouche des autres. Par conséquent, il ne doit ni utiliser les couverts des autres, ni boire dans les mêmes gobelets que ses proches. De manière générale, il ne doit pas toucher aux objets dont les autres se sont servis, étant donné que pendant la phase d’incubation, le patient peut contaminer une toute autre personne.

Préserver sa santé face à un malade

Au cas où votre enfant est atteint de la scarlatine, portez un masque pour couvrir votre bouche et/ou votre nez. Cela vous mettra à l’abri de l’air qu’il expire et des éventuelles gouttelettes de salive qu’il peut projeter en parlant. Vous pouvez également lui suggérer d’en porter un, tout en lui expliquant cette démarche afin qu’il la tolère.

Les bons gestes pour prévenir la scarlatine

En dehors du fait de laver ses mains après avoir effectué différentes activités, vous devez également apprendre à votre petit à effectuer ce geste après avoir manipulé un objet touché par une personne infectée. Il doit aussi les laver après avoir s’être mouché, ou après avoir éternué ou toussé. De même, l’utilisation d’un mouchoir doit être systématique lorsqu’il tousse ou éternue. Au cas où il n’a pas de mouchoir dans sa main, faites-lui savoir qu’il doit tousser ou éternuer dans le creux de son coude et non dans ses mains. Les surfaces de contamination telles que les robinets, les jouets et les poignées de porte doivent être minutieusement désinfectées à partir d’un nettoyant contenant de l’alcool.

Quelques conseils bénéfiques

Réhydratez votre enfant en lui offrant souvent de l’eau, de la soupe ou du jus. Les jus trop acides sont à éviter, car ils intensifient le mal de gorge. Votre petit doit se nourrir en petites quantités 5 à 6 fois par jour avec des aliments mous comme la crème glacée, le yaourt, la purée, etc.

Catégories
Santé

Les remèdes de grand-mère sont-ils réellement efficaces ?

Nos aïeuls ont trouvé des remèdes aussi surprenantes qu’efficaces sans l’aide d’une expérimentation en laboratoire ni d’essais cliniques. Grâce aux dons de la nature et aux objets qui les entourent, nos grand-mères ont trouvé de nombreux solutions efficaces pour lutter contre les bobos et pour améliorer leur quotidien. Si l’efficacité de ces remèdes de grand-mère n’est plus à prouver, il existe des explications scientifiques pour démonter les raisons pour lesquelles elles marchent. Voici quelques exemples accompagnés de leurs preuves.

Le grog pour rester en forme pendant l’hiver

Quand on pense que de l’eau chaude ajoutée de quelques produits trouvés dans la garde à manger aident à lutter contre les rhumes, les toux et les coups de froid, on se demande s’il s’agit juste d’un effet placebo. Maintenant, des preuves scientifiques prouvent l’efficacité de ce remède de grand-mère par excellence. En effet, le grog est composé de 30 cl d’eau bouillie, de 5 cl de rhum, de jus de citron, du miel et de la cannelle.

Il est alors démontré que boire de l’eau chaude fait transpirer et élimine les toxines plus rapidement. Le jus de citron est un antibactérien efficace, tandis que le miel fluidifie le mucus. Le rhum quant à lui aide à se relaxer et joue un effet de torpeur pour faire reposer l’organisme.

Le bouillon pour redonner du punch lors d’un état fébrile

Quand leurs petits-enfants ne se sentaient pas très bien, les grand-mères d’antan n’hésitaient pas à préparer du poulet pour le plus grand plaisir de tout le monde. Elles faisaient boire le bouillon chaud à celui qui n’est pas bien portant.

Nous savons maintenant que les protéines du poulet stimulent et renforcent le système immunitaire. La chaleur du bouillon augmente la température du corps. De plus, elle fait transpirer et décongestionner le nez. Rappelons que les épices comme l’oignon, les gingembres ou les poivres de Cayenne sont des antibactériens et des antiseptiques puissants.

Catégories
Santé

Bien-être et santé : comment utiliser les appareils de diffusions huiles essentielles ?

A chacun sa manière d’être confort dans sa maison. Mais dans la majorité des cas, un brumisateur huile essentielle, et autres appareils de diffuseurs de parfum d’huiles essentielles, reste la solution préférée des Français. Et pour cause, les avantages de ce genre de produit sont nombreux. Outre son design unique et d’une qualité hors du commun, son usage facile n’est pas étranger à sa renommée. Pour vous qui n’êtes pas encore familier à l’utilisation d’un appareil de ce genre, voici quelques détails à connaitre sur le sujet.

Catégories
Santé

Le massage est-il vraiment bénéfique pour la santé ?

Le massage est une solution antistress tout à fait efficace, c’est pourquoi, il est utile de le pratiquer régulièrement. Ce qu’on entend là par massage, c’est ce traitement recommandé issu d’un bilan de santé, où sont déterminés tous les besoins et les envies d’une personne en particulier. C’est en fonction de ce bilan que le spécialiste pourra déterminer le type de massage adapté à la personne en question. Le massage est ainsi plus qu’un moment de détente, tout simplement parce qu’il peut offrir plus de bienfaits qu’une simple relaxation.