Les remèdes de grand-mère sont-ils réellement efficaces ?

Nos aïeuls ont trouvé des remèdes aussi surprenantes qu’efficaces sans l’aide d’une expérimentation en laboratoire ni d’essais cliniques. Grâce aux dons de la nature et aux objets qui les entourent, nos grand-mères ont trouvé de nombreux solutions efficaces pour lutter contre les bobos et pour améliorer leur quotidien. Si l’efficacité de ces remèdes de grand-mère n’est plus à prouver, il existe des explications scientifiques pour démonter les raisons pour lesquelles elles marchent. Voici quelques exemples accompagnés de leurs preuves.

Le grog pour rester en forme pendant l’hiver

Quand on pense que de l’eau chaude ajoutée de quelques produits trouvés dans la garde à manger aident à lutter contre les rhumes, les toux et les coups de froid, on se demande s’il s’agit juste d’un effet placebo. Maintenant, des preuves scientifiques prouvent l’efficacité de ce remède de grand-mère par excellence. En effet, le grog est composé de 30 cl d’eau bouillie, de 5 cl de rhum, de jus de citron, du miel et de la cannelle.

Il est alors démontré que boire de l’eau chaude fait transpirer et élimine les toxines plus rapidement. Le jus de citron est un antibactérien efficace, tandis que le miel fluidifie le mucus. Le rhum quant à lui aide à se relaxer et joue un effet de torpeur pour faire reposer l’organisme.

Le bouillon pour redonner du punch lors d’un état fébrile

Quand leurs petits-enfants ne se sentaient pas très bien, les grand-mères d’antan n’hésitaient pas à préparer du poulet pour le plus grand plaisir de tout le monde. Elles faisaient boire le bouillon chaud à celui qui n’est pas bien portant.

Nous savons maintenant que les protéines du poulet stimulent et renforcent le système immunitaire. La chaleur du bouillon augmente la température du corps. De plus, elle fait transpirer et décongestionner le nez. Rappelons que les épices comme l’oignon, les gingembres ou les poivres de Cayenne sont des antibactériens et des antiseptiques puissants.

Les commentaires sont fermés.