Investir pour développer l’habitat

Pour réussir un investissement locatif, le bailleur doit respecter quelques principes. C’est le garanti d’un projet d’habitat rentable.

Rendement locatif

Dans un investissement locatif, le premier critère de décision est le rendement locatif. Avant de placer un capital sur un projet immobilier, il est nécessaire d’effectuer ce calcul. Le résultat aboutira à un taux précis ou à une somme de référence. De ces indications dépendront la suite des opérations. Pour calculer cet indice, il faut se baser par le prix d’acquisition. Un montant comprenant les divers frais, pour une agence immobilière, pour le notaire, pour le timbre, pour les réseaux… mais également le montant brut du bien. Tout ce qui a été engagé comme dépense pour acquérir la maison, le studio ou l’appartement, composeront ainsi le prix de l’acquisition.

A part de celui-ci, l’investisseur calculera le taux de rentabilité. Il faut faire la somme des loyers mensuels sur une année. Ensuite la multiplier par 100. En soustraire les divers taxes et frais. Il faut diviser ce résultat par le prix d’acquisition. Il prendra la forme d’un pourcentage. Jamais, il ne grimpera au dessus de 10 %. Sauf dans des cas très rares, relevant presque du miracle. La moyenne viable doit être entre 5 et 8%. En dessous de la valeur minimale, l’investissement dans l’habitat est très risqué. Dans cette fourchette, le bailleur peut avoir confiance à son projet.

Un habitat rentable

La clé pour réussir l’investissement reste l’achat réfléchi. Même avec un loyer à 10 euros, Un appartement de type F4 situé dans un endroit inapproprié ne trouvera jamais de client. Une personne achète un appartement au dessus de son prix normal, c’est aussi prendre de très grands risques. Un terrain en vue de construire placé dans le mauvais sillage d’un projet d’habitat de la localité est déconseillé. Selon la situation géographique du bien, il faut faire une analyse de la demande. Dans une ville étudiante, il y a des barèmes de loyer à respecter. Une ville avec un taux de chômage élevé peut avoir des répercussions sur le projet. Les détails comme l’accessibilité sont à considérer.

La visite des lieux servira de garanti. Avant d’acquérir le bien l’investisseur doit visiter le site. Si c’est un terrain, il doit vérifier s’il y a encore des travaux de remblayage nécessaires. Cela pourra influencer dans la négociation. Pour une maison, voir sa situation dans son environnement direct.

 

Les commentaires sont fermés.